Blog

  • Facebook Social Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon
Suivez moi!

Hypersensibles - Peut-on pardonner à son agresseur?

Partager sa vie avec un manipulateur/pervers narcissique, peut-être extrêmement éprouvant, écrasant même.

On sait que les PN sont attirés par les personnes les plus sensibles et empathiques, qui n'aiment pas se mettre en avant et qui sont prêtes à se sacrifier pour le bonheur d'autrui.

D'un autre coté, les personnes hypersensibles sont elles aussi, attirées par les narcissiques manipulateurs, car elles agissent en fonction d'un schéma déjà connu.

Si par exemple, un enfant a été élevé dans la bienveillance, s'il s'est senti protégé, aimé et respecté, il aura une bonne image de soi et de l'amour-propre et il saura déstabiliser un manipulateur.

En revanche, les enfants qui ont grandi dans un environnement insécurisant, qui ne se sont pas senti importants dans les yeux de ceux qui les ont élevés, qui ont fait des efforts afin de se sentir acceptés, aimés et valorisés, auront une estime de soi précaire et se laisseront facilement dominer et maltraiter, même à l'âge adulte.

Parmi ces derniers, certaines vont se résigner, en étant convaincus qu'ils ont été prédestinés à une vie de souffrance. Dans ce cas de figure, la personne cherchera continuellement à faire plaisir aux autres et surtout au manipulateur, n’essaiera pas de s'affirmer, de défendre ses droits et ses opinions, elle restera dans la passivité et subira la manipulation.

Mais il y a aussi, des cibles d'un pervers narcissique, qui retrouveront la force et la détermination de s'en sortir. Et pour cela, il va falloir beaucoup de courage, car le pervers narcissique fait tout pour vous faire croire que vous ne pouvez pas vivre sans lui.

C'est donc, un processus intérieur difficile qui nécessite la mobilisation de toutes les ressources et de toute l’énergie de la personne qui apprend à poser des actes pour soi-même.

Le changement commence par une prise de conscience

Lorsque la souffrance devient insupportable (c'est un fait connu qu'un hypersensible peut être extrêmement tolérant), il peut y avoir un déclic (grâce à un livre, un article qui évoque la manipulation, une personne de l'entourage qui va parler de cela, etc.).

La prise de conscience peut être fort perturbante, car c'est là qu'on s'en rend compte que le mal a été provoqué intentionnellement. Il peut y avoir aussi, des périodes de doute pour la victime.

Le pervers narcissique saura d'ailleurs très bien exploiter en sa faveur, tous ces doutes, qui font que la victime se sente désorientée. Il n'est pas rare que la personne affectée retourne auprès de son agresseur, en croyant que celui-ci, secoué par la séparation, aurait entre temps, changé.

Mais pour les plus déterminés à mettre fin à la torture, une nouvelle étape se profilera.

Il s'ensuit l'étape de la révolte

Ici, la victime ressentira remonter, en elle, toute la colère refoulée. Plus la souffrance à été grande, et plus la colère sera intense et cette colère sera dirigée vers son agresseur, mais aussi contre elle-même, pour avoir accepté de vivre une telle dégradation.

C'est une étape qui peut durer longtemps, à cause de l'incapacité de la victime, qui est un être fondamentalement bon et généreux, de comprendre le pourquoi de ce sadisme gratuit, dirigé contre elle.

Certaines personnes peuvent même rester bloquées à ce stade-là, ce qui est très perturbant pour elles, car stagner dans cet état oppressant, de haine et de révolte, peut avoir des effets dévastateurs pour le psychisme, mais aussi pour la santé physique de la personne.

Comment sortir de cette colère qui est pourtant, légitime ?

En sachant que la vie toute entière de la victime a été saccagées, peut-on parler du pardon ?

Ça peut paraître même cruel, que de lui conseiller de pardonner à son agresseur. Le témoignage d'une dame est éloquent : « Après mon divorce, j'ai essayé la prière. J'ai parlé aussi, à un prêtre et il m'a expliqué qu'il fallait absolument pardonner à mon ex mari. Je n'ai rien répondu, car j'ai senti qu'il ne pouvait pas me comprendre, il n'allait pas au-delà des clichés bibliques, qui imposent le pardon sans se soucier de ce que l'être ressent. Et moi, je ressens que pardonner revient à effacer tout le mal qu'il m'a fait à moi et aux enfants. C'est faire comme si de rien n'était. Ça veut dire m'humilier encore une fois et tendre l'autre joue pour l'encourager à recommencer... »

Il est vrai que la notion de pardon, dont les religions parlent, peut paraître contraignante.

Il ne s'agit pas en fait, d’excuser un acte blessant. Mais d’évacuer la colère et éliminer le blocage émotionnel qui provoque la souffrance. Il est peut-être préférable de parler de libération émotionnelle que du pardon, ceci afin d'être dans le respect de celui ou celle qui a été agressé(e).

D'ailleurs, le processus de libération émotionnelle est beaucoup plus facile, surtout en thérapie, alors que s'efforcer de pardonner n'est pas toujours évident.

Éliminer les émotions bloquées est surtout nécessaire, sachant que la rancœur vous maintient lié(e) à votre agresseur.

D'autant plus que se laisser ronger par la colère peut être la source d'une multitude de dysfonctionnements physiques. On peut citer ici, les maladies cardiaques (qui trahissent la rancœur, le sentiment d'impuissance et d’enfermement), la fibromyalgie (trop de souvenirs douloureux, trop de chagrin), affections du foie (rage de se sentir bloqué), affections des intestins (émotions puissantes fermentées), les kystes (qui traduisent la douleur, la colère d'avoir laissé sa vie entre les mains de quelqu'un de malhonnête), et plus encore. Par conséquent, prendre de la distance par rapport au manipulateur/pervers narcissique et par rapport à l’expérience qu'il vous a fait vivre, est primordial, car c'est uniquement de cette façon là que vous aller pouvoir atteindre la paix intérieure profonde et vous ouvrir à la possibilité de commencer une vie nouvelle, dans la quiétude et le respect de soi.

         Offert!
 Exercice à faire chez  vous, pour éliminer     le   stress après une    journée remplie d'émotions, afin de vous sentir calme et               serein(e).