Blog

  • Facebook Social Icon
  • SoundCloud Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Twitter Social Icon
Suivez moi!

Relation fille/mère manipulatrice

"Les opportunités apparaissent le plus souvent sous la forme de malchance ou d'échec temporaire."

-Napoléon Hill-

Amandine m’explique que sa vie a été une longue et épuisante série de malheurs et malchances et qu’elle n’a jamais connue la douceur.

Elle a été élevée par sa maman suite au décès de son père et, perdue dans le labyrinthe de ses tourments sentimentaux, sa mère l’a entraînée depuis qu’elle était toute petite, dans des expériences traumatisantes.

Obligée d’assister aux disputes répétitives de sa maman et de son beau-père, insultée et même frappée par ce dernier, Amandine a vécu un véritable calvaire et elle a commencé à développer une forte anxiété, la phobie sociale, un sévère manque de confiance en elle-même et le désir de plus en plus puissant de mourir.

La peur que quelqu'un pourrait à tout moment lui faire du mal, la terrorisait en permanence.

Mais malgré toutes ses souffrances, elle aimait beaucoup sa maman.

Ma cliente m’avoue ne jamais avoir demandé à sa mère pourquoi elle ne la défendait pas devant son beau-père ; pourquoi elle lui permettait de la frapper.

En fait, Amandine voulait protéger sa maman, ne pas la faire souffrir d’avantage. C’était même plus que ça. Elle essayait inconsciemment de prendre sur soi, les fardeaux de celle qui lui avait donné vie ; et en étant en permanent contact avec le négativisme de sa mère et de ses idées préconçues, Amandine à réussi a tracé dans sa vie d’adulte, presque le même parcours, avec les même insatisfactions, les même peurs, les même manques.

Ma cliente pense qu’il lui est impossible de trouver un homme aimant et respectueux, qu’il est impossible d’avoir des amis fidèles et qu’il lui est impossible aussi, de pouvoir vivre en paix. D’ailleurs, Amandine a eu que des partenaires qui lui manquaient de respect et qui la trompaient.

Elle me raconte aussi, qu’à force d’entendre sa maman lui parler du manque d’argent et de la difficulté de le gagner, c’est comme si elle s’arrangeait toujours pour ne pas gagner trop. Un regard en arrière la secoue. Elle a étudié beaucoup et a un diplôme universitaire, mais des qu’elle commence à gagner un peu plus, il y a toujours quelque chose qui intervient et elle doit quitter le boulot en se retrouvant sur la touche et sans argent.

Une ex-collègue qu’Amandine appréciait beaucoup, lui avait dit un jour que ce n’était pas de la malchance mais un autosaboteur qui l’empêchait de vivre heureuse. Voici ce qui l’a ramené chez moi.

En état d‘hypnose, son Inconscient la fait revenir dans des différents moments traumatisants de sa vie, pas évident à revivre tout cela, mais elle était déterminée à affronter « les horreurs » pour « couper les chênes ».

Et plus elle avançait, plus elle était convaincue que c’était une « transmission héréditaire du statut d’esclave », comme elle-même l’avait nommée.

De manière étonnante, elle voit apparaître une onde de colère, d’une puissance extrême, monter en elle-même. Une rage aveugle dirigée contre sa mère. Amandine ressent qu’elle a aimé une image fausse de sa maman et qu’elle a refusé toute sa vie de voir la vérité en face.

Je l’encourage à dire ce qu’elle ressent; elle est consternée. Amandine voit sa mère lui tourner le dos. Elle n’a aucun remord et n’est pas d’accord avec sa fille en trouvant que sa souffrance à elle était beaucoup plus grande que celle d’Amandine. La jeune femme se frappe d’un mur d’incompréhension.

Elle n’arrive pas à éliminer cette colère qui continue à bouillonner.

Entre les séances, Amandine observe l’évolution de sa relation avec sa maman et elle prend aussi le temps d’analyser sa vie ; elle retrouve des souvenirs presque oubliés, des moments importants pour elle, qui n’ont jamais attiré l’attention de sa maman. Un bilan bien triste.

Aucun succès de sa carrière n’a été apprécié, pas de félicitations, pas d’encouragement non plus.

Amandine comprend en fin, la source de son sentiment d’être inutile et sans aucune valeur. Mais la compréhension ne l’aide pas à se sentir en paix. Au contraire, une tristesse profonde l’envahie et cet état d’âme la conduit jusqu’au moment ou son être, trop fatigué décide à abandonner « la guerre ». Cela se passe pendant notre troisième séance.

Même si celle qui lui a donné vie ne sentait aucune compassion pour elle, Amandine est déterminée à s’offrir elle-même de la compassion et de la douceur, de l’affection et du respect.

Des larmes lourdes d’émotions et peut-être même de joie, ont parlé amplement pur ma cliente à la fin de notre cinquième séance. Elle a décidé ensuite, de prendre du temps pour se retrouver.

Pendant plus de six mois, je n’ai pas eu des nouvelles d’Amandine. Elle m’avait appelé récemment pour me dire qu’il y avait beaucoup de choses qui ont changées depuis.

La jeune dame était satisfaite d’avoir appris en fin, à dire non (à sa maman et à son beau-père) là où elle cédait toujours, et d’avoir commencé à faire des choses qui lui tenaient à cœur depuis qu’elle était petite. Plusieurs fois elle avait tenté de parler à sa maman de son enfance, de sa souffrance. Mais tout comme dans ses expériences sous hypnose, sa mère n’a montré aucun intérêt. Amandine m'explique que pour elle apparemment, il n y a que sa vie à elle et son propre vécu qui compte. Sa fille n'est qu'« un objet » qui lui appartient et qui doit être là pour l’aider.

Ma cliente a pris ses distances (tout en apportant de l’aide financier à sa maman) et cela lui fait beaucoup de bien.

Depuis quatre mois elle a un nouveau boulot et un bon salaire. Elle est convaincu d’avoir réussi à obtenir ce poste grâce au fait qu’elle peut soutenir à présent, le regard des autres et ose leur parler avec plus de désinvolture.

Amandine me dit qu’elle continue à travailler pour consolider la confiance en elle-même, mais elle voit déjà le fruit de ses efforts ; Même si elle n’as pas encore des amis très proches ou un partenaire, elle est pour la première fois de sa vie, traitée avec respect.

Il n’y a plus de conflits dans sa vie et elle n’est plus dans la défensive. D’ailleurs elle m’a appelé pour me demander un nouveau rendez-vous.

Amandine sent qu’elle n’a plus besoin de cigarettes pour gérer son stress et qu’il est temps d’y mettre un terme.

« Votre vision ne devient claire que quand vous pouvez regarder dans votre coeur. Celui qui regarde à l’extérieur, rêve; celui qui regarde à l’intérieur, s’éveille. » – Carl Jung

         Offert!
 Exercice à faire chez  vous, pour éliminer     le   stress après une    journée remplie d'émotions, afin de vous sentir calme et               serein(e).